• 2 avril 2019

Quand on roule à vélo ou VTT en hiver ou quand on fait des randos noctunes, tout le monde se pose la question de savoir quelle lampe VTT  ou éclairage choisir.  En hiver, quand les jours raccourcissent et en été quand on fait des cyclo-randonnées, quand on a envie de partir plusieurs jours en rando, l’envie de rouler vous démange et rien de nous ferait changer d’avis. Lors de courses vtt nocturnes durant l’année, la question de choisir le bon éclairage est essentielle. Au vu du choix de lampes, cela peut être assez difficile et pourtant pas du tout !

Rouler à vélo la nuit

Rouler la nuit, à vélo ou VTT, c’est avant tout une nécessité en hiver quand on se rend au travail. Mais rouler la nuit, en automne ou été, c’est aussi pour l’ambiance et le contexte! La nuit, faire du vélo avec un bon éclairage, on s’éclate ! Prendre des sentiers que vous connaissez par coeur et les redécouvrir de nuit sous un autre point de vue, c’est profiter du silence, de la possibilité de croiser des animaux nocturnes et de profiter des sensations liées à la pratique sportive de nuit! La pratique du VTT et la généralisation des moyens de mobilité font qu’il y a de plus en plus d’adeptes roulant de jour comme de nuit. Le marché du VTT et accessoires est en plein essor depuis de nombreuses années et c’est tant mieux. Les LEDs se sont massivement imposées et maintenant toutes les lampe les utilisent. Seules quelques marques de lampes vélo / VTT utilisent des leds de qualité type CREEe et mélangent des matériaux nobles comme l’aluminium, les meilleures leds et les meilleures batterie Li-ion proposant ainsi des produits orientés haut de gamme.

Les critères de choix d’un éclairage

A l’impossible, nul n’est tenu. Si vous ne savez pas ce que sont des lumens ou des lux, allez chercher dans le dictionnaire ou sur internet. Une source lumineuse, quelle qu’elle soit, dès lors qu’elle émet de la lumière, cette dernière se mesure en Lumen. Il s’agit de la puissance de la lampe transmise visible à l’oeil nu et plus la valeur est importante, plus la puissance d’éclairage est forte ! Logique ! A vélo, un minimum de 700 lumens est recommandé et 1000 lumens sont parfaits pour la plupart  des usages. Vous devez choisir une lampe vtt ou vélo en fonction du parcours et/ou de l’usage que vous en ferez, le prix devenant un indicateur accessoire. Il ne sert à rien par exemple d’acheter une lampe de vélo pas chère mais que vous ne pouvez pas utiliser vu la faiblesse lumineuse produite ! Vous l’aurez acheté pour rien !

Choisir un bon éclairage, c’est déjà connaitre les critères de choix et les éléments de la lampe, son autonomie, sa robustesse, sa polyvalence et la facilité de montage/démontage.

La lampe sur le casque ou sur le guidon ?

Nous dirions les 2 dans l’idéal ! Pourquoi? La fixation de l’éclairage sur le cintre est la plus courante et logiquement la plus pratique. Sur des lignes droites, elle s’avère parfaite. Sur des sentiers très sinueux ou en forêt ou montagne, la lampe frontale devient un must en complément car au premier virage serré, le VTT est encore en ligne droite et la lampe fixée sur le cintre éclaire loin devant alors qu’il faut voir là où ça tourne (à gauche ou droite suivant le virage!) Par exemple, une lampe vélo/VTT BL200/BL800F et une lampe frontale HL08 ou frontale H20/HL40 sont un très bon assemblage de lampes pour rouler en parfaite visibilité par exemple.

Conclusion

Ne pas hésiter à demande conseil auprès de votre magasin et de lire des articles à ce sujet. Consulter le blog Ferei vous donnera les clés pour un achat sans regret! Choisir une lampe VTT ou une lampe frontale par exemple est facile et simple quand on a un peu étudié ses propres besoins au préalable. CQFD. Sachez que les lampes FEREI FRANCE sont parmi les meilleures lampes au monde et que justement, nous les vendons partout dans le monde!